LCA - Est-ce la fin de la spéculation pour les dattes ?

ph: archive

L’ouverture d’un marché de gros à Biskra

Est-ce la fin de la spéculation pour les dattes ?

Par:  AZIZ.LATRECHE

La wilaya de Biskra leader dans la production des dattes en Algérie va enfin pouvoir assurer la commercialisation de ce produit agricole dans un marché de gros, une chose qui affectera positivement les prix en dehors de l’influence des spéculateurs.


Dans cette wilaya saharienne, la production des dattes représente près de la moitié de la production nationale globale qui, elle, n’arrête pas de gagner du terrain d’année en année.

A ce propos, l’Observatoire national des filières agricoles et agroalimentaires (OFNAA) avait déjà décrété pour l’année 2016 que cette campagne est parmi les meilleures de ces dernières années. A travers une note ayant été rapportée par les médias, il est indiqué que les prévisions des rendements et de la production de la datte pour la campagne 2016/2017 révèlent que Biskra restera en tête avec 4 350 000 quintaux, Ouargla 1 498 898 quintaux et El-Oued avec 2624 400 quintaux. Des récoltes satisfaisantes qui devraient en toute logique faire baisser les prix pour le consommateur.

Pour ce qui est de ce nouveau marché de gros, les producteurs ainsi que les consommateurs s’attendent à ce que son exploitation puisse stabiliser les prix de ce fruit notamment, pour ce qui est de la fameuse Deglat Nour qui fait aussi l’objet d’exportation vers des pays étrangers. Les autorités locales de cette wilaya ont attribué des espaces provisoires dans cette nouvelle structure en attendant de leur octroyer des locaux dans un délai très proche.

L’ouverture de ce marché est importante pour la filière du fait que ce secteur n’a jamais souffert de manque de production durant les dernières années du moins en se basant sur les chiffres de la tutelle, mais voilà que les prix connaissent des hausses énormes chaque année , ils oscillent entre 600 et 800 dinars le kilogramme pour la qualité supérieure alors que pour Deglat Nour, les consommateurs ont même connu des périodes où son prix était fixé à 1 200 dinars pour le kilogramme. Cette situation n’est pas seulement désavantageuse pour les consommateurs mais aussi pour les producteurs qui cèdent généralement leurs récoltes pour des spéculateurs à des prix assez bas, cela reflète que le problème ne se trouve pas dans le produit, mais dans le long circuit de son acheminement pour arriver sur la table du simple citoyen.

Certains producteurs ont même donné des précisions sur ces pratiques de spéculation en affirmant que ces spéculateurs achètent les produits des mois avant leur commercialisation. La Deglat Nour peut être cédée à 150 dinars le kilogramme alors que le prix du kilogramme pour une qualité moyenne est généralement de 100 dinars. Ces spéculateurs chargent ces produits dans des fourgons avec un système de navettes et les stockent dans des chambres froides qu’ils possèdent avant de les revendre à des prix au-dessus de 500 dinars le kilogramme, toujours selon ces producteurs.

Ces pratiques ont toujours affecté le pouvoir d’achat des consommateurs ainsi que les efforts fournis par les producteurs et ce, dans une conjoncture ou l’Algérie œuvre pour encourager la production économique hors hydrocarbures ainsi que son exportation vers les pays étrangers.

Lu 330 fois Dernière modification le dimanche, 10 septembre 2017 11:33

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Sa distribution hors ménages strictement interdite

Décret sur le lait en sachet subventionné

Sa distribution hors ménages strictement interdite

Prévision de 400 000 postes d’emploi en 2018

Dans le secteur économique, selon l’Anem

Prévision de 400 000 postes d’emploi en 2018

Le privé pas très emballé

Investissements dans les énergies renouvelables

Le privé pas très emballé

Des peines de prisons de 3 à 6 ans à l’encontre des accusés

Evasion fiscale de Bein Sport en Algérie  

Des peines de prisons de 3 à 6 ans à l’encontre des accusés

«La finance islamique hallal»

Bouabdellah Ghlamallah

«La finance islamique hallal»

Le ministère met en place un plan spécial

Prise en charge des sans-abris en hiver

Le ministère met en place un plan spécial

La transition énergétique en question

Conférence-exposition du FCE demain à Alger

La transition énergétique en question

Renault, maître du marché automobiles en Algérie

Avec 62% du marché algérien

Renault, maître du marché automobiles en Algérie

Les malades livrés à eux-mêmes

Grève des résidents et paramédicaux à Alger

Les malades livrés à eux-mêmes

Tiguentourine reprend des couleurs

5 ans après l’attentat terroriste

Tiguentourine reprend des couleurs